Le 19 Septembre 1989, Kamb’IKounga, nom de plume de Lié Médard Ikounga, meurt dans l’accident de l’avion UTA qui s’écrasa dans la région du Ténéré au Niger. Il avait 29 ans. Une victime parmi tant d’autres disparues corps et biens ? Non, un bien subsiste : il s’agit de son œuvre foisonnante, hypnotique
et poétique, qui frappe par le caractère prémonitoire de ce bref et brusque destin. À l’occasion du trentième anniversaire de cet accident, le Théâtre pour l’Humain et CulturEchanges revisitent sa poésie filante, écrite sans artifices.

Adaptation et mise en scène : Guy Stan MATINGOU
Avec : Gaëlle Andrée NGANGOULA et Guy Stan MATINGOU
Régie : Victor MBILA-MPASSI

Entrée Libre

mercredi, 19 septembre 2018
17:00 (2h)

Salle Savorgnan de Brazza