Dans la cité de Koka-Mbala, les lois étaient rigides et les juges impitoyables ; elles frappaient surtout
les jeunes et étaient clémentes pour les adultes. Il était notamment interdit à tout homme de « lever les yeux » sur une femme (et vice versa) et de voler. Le contrevenant était puni de mort et sur la tombe de ces criminels, on plantait un jeune arbre du nom de « N’sanda ».
Pour les jeunes, la situation empira sous le règne du roi Bintsamou, dont le Premier conseiller, qui était en même temps le Grand féticheur du Royaume, inventa une « marmite à esprits » destinée à faire peur à ceux qui hésitaient à prononcer la condamnation à mort de tout jeune surpris en flagrant délit…

de Guy Menga

Mise en scène : Fortuné BATEZA
Assisté de Juste Parfait MENIDI

Distribution : Cie Tuné Comédie

Entrée : 2000 F CFA adultes
1000 F CFA enfants

vendredi, 22 mars 2019
19:00 (2h)

Salle Savorgnan de Brazza