page27image32359856

Prisca Ouya présente La Suite Théâtre Expérimental dans TABU LEY avec Pegguy Tabu dans le rôle de son père.

Pour la première fois dans l’histoire des spectacles du Congo, un artiste sera mis à l’honneur à travers une comédie musicale. Tabu Ley est et demeure une icône de la musique africaine. Patron de l’orchestre Afrisa International, Tabu Ley change le cours de la rumba congolaise en y apportant le son de la batterie ainsi que des mises en scène calculées au millimètre près, animées par les déhanchements endiablés de ses danseuses. Showman sans égal, avec à son actif plus de 3000 chansons. Il entre dans l’histoire en tant que premier Africain à se produire sur la scène de l’Olympia de Paris, en 1970. Plus tard, il deviendra Ministre de la Culture puis Vice-Gouverneur de la ville de Kinshasa.

Ecrite, mise en scène et chorégraphiée par Prisca Ouya, la comédie musicale Tabu Ley est un spectacle où se mêlent chant, danse et jeux de rôles dans lesquels le spec- tateur reconnaitra les Rocherettes, Grand Kalle, Miriam Makeba, Johnny Pachenco, James Brown, Franco, Mobutu, Mohamed Ali, la Troupe Pembe, etc…

La comédie musicale Tabu Ley reflète deux des évènements scéniques des plus marquants de la carrière de l’artiste, à savoir : l’Olympia en 1970 à Paris et le Festival Zaïre 74 en 1974 à Kinshasa mais également sur son amour pour Cuba, sa musique et sa tradition issue des traditions Kongo. Elle permet également de revisiter une époque, celle des années 60-70 où les Congolais, plus tard devenus Zaïrois, vivaient leur authenticité avec fierté.

Mise en scène et chorégraphies : Prisca Ouya

Chorégraphies additionnelles : La Troupe Pembe du Zaïre,
Albert Grady Batantou, Ange Nkodia, Barland Mbaloula, Van Nkounkou.

Directeur Musical : Pegguy Tabu

Distribution :

Tabu Ley : Pegguy Tabu
Les Rocherettes : Sarah Niania, Hélèna Bazonzela, Anna Malonga, Lune Tsikokolo, Yanola Mikuiza
Mundi : Hélèna Bazonzela
Grand Kalle : Ange Nkodia
Franco : Théandre Loubayi Bouayi
James Brown : Barland Mbaloula
Johnny Pacheco : Albert Grady Batantou
Danseurs : Albert Grady Batantou, Ange Nkodia; Barland Mbaloula; Cardel; Celeste Loumouamou; Didier Nkounkou; Draitch Bantsimba; Madyson Mikamona; Scarpy Diangouaya; Van Nkounkou.

Musiciens : Anahel Bonazebi, Christ Samba, Divin Mboukadia, Prince Miere, Romelly Banzouzi; Steven Mbaloula et l’Orchestre de Pegguy Tabu.

Lumières : Cléo Konongo
Son et projection : Prisca Ouya
Costumes : Ado Yombi
Accessoires, masques et scènographie : Célyre Délirs Réalisation video et montage : Van Andrea

samedi, 31 juillet 2021
12:00 (1h)

Cafét de l’IFC