DIFFUSION LE LUNDI 14 JUIN

Inspiré de La Vie et demie de Sony Labou Tansi Chorégraphie : Drevy Foundou Aïpeur et Vallet Bidiefono Narrateur : Tanguy Peper Mayindou
Musique : Diouf Samba et Eric Ntombani
Lumière : Cléo, Francky
Durée : 50 min

Aux ordres de nos sens et dans le désordre de notre mémoire, notre corps chargé de chagrins, de troubles, de bonheurs et de joies, pense, agit. Voyage poétique à travers la mémoire des corps, ‘‘On ne brûle pas l’enfer’’ entrelace réalités et imaginaires, désespoirs et espoirs. Ces corps, qui ont traversé les temps de guerre comme les temps de paix, débordent et se dispersent en d’autres corps, subis ou choisis, comme les témoins de la construction en mouvement de la jeunesse congolaise contemporaine. Les images et le texte (extrait de La vie et demie de Sony Labou Tansi) s’ajoutent à cette danse de vie et de mort comme des réminiscences, des instants du passé qui reprennent corps et chair, dans une poétique du désordre, nous plongeant dans le monde imaginaire si réel de Katalamanasie. Des paroles, trop longtemps tues, laissent jaillir des vérités indicibles, des témoignages tragiques ou imaginaires.

lundi, 14 juin 2021
12:00 (1h)