Au Congo, la poussée démographique et la mobilité croissante des populations depuis des décennies ont eu pour conséquence l’extension des villes déjà existantes, où il est de plus en plus aisé de remarquer le déséquilibre grandissant entre la croissance urbaine et la maîtrise des problèmes d’assainissement : gestion des eaux pluviales, des eaux usées domestiques et industrielles, des excretas, des déchets solides etc. A ceci s’ajoutent les conséquences catastrophiques de l’extension désordonnée des villes : dégradations des voies, ensablement, érosions entrainant l’écroulement des maisons etc. Comment résoudre simultanément tous ces problèmes ? Faudrait-il se résoudre à la mise en place de schémas de gestion, à toutes les échelles spatiales, s’appuyant sur l’engagement citoyen pour combler la démocratie représentative dont souffre les populations ?

Entrée libre dans le respect des gestes barrières

jeudi, 18 novembre 2021
15:00 (2h)

Salle A. Gide