La Compagnie Cap Congo a été créée en octobre 2017 à la suite d’une formation de danse contemporaine donnée par Herman Diephuis à l’Institut français du Congo. Formé à l’école de Maurice Béjart, il a travaillé avec Philippe Decouflé, Mathide Monnier, etc. Impressionné par le niveau, la puissance, l’émotion, la grâce et la créativité des danseurs, Herman a décidé de s’engager à leurs côtés
sur une période d’un an afin de créer ensemble un spectacle, totalement original et congolais, « Jazz et vin de Palme » librement inspiré de l’oeuvre éponyme d’Emmanuel Dongala. L’auteur, qui vit aux Etats-Unis, a rencontré les danseurs lors d’un voyage à Brazzaville et soutient leur projet, qui est la création phare 2018 de l’IFC.
Le Congo, sa rupture, ses crises, ses convulsions, son appétit dévorant de vie, ses vices, ses rêves, ses fulgurances… La question au cœur du spectacle est : comment être aujourd’hui un jeune artiste au Congo?

Comment avancer malgré certaines réalités difficiles que ces jeunes artistes ne connaissent que trop bien, face auxquelles ils se construisent dans une lutte constante pour continuer à exercer leur art salvateur, et ce toujours avec humour.

Espace de liberté intégrant paroles, danses, musiques et lumières, le projet unique qu’est Cap Congo fait la part belle à la pluridisciplinarité et au talent éclatant de chacun des 5 participants.

Entrée Libre

samedi, 15 septembre 2018
19:00 (2h)

Salle Savorgnan de Brazza