Le 24 décembre 1969, une bande de jeunes entre 14 ans et 19 ans décident d’accélérer la rumba congolaise, ils créent un orchestre qu’ils dénomment « Zaïko Langa Langa » C’est un succès planétaire.

Le nom de l’orchestre Zaïko est une abréviation de l’expression en langue lingala signifiant « Zaïre – Zaï.. ya bakoko – ko », le Zaïre de nos ancêtres ; et «Langa Langa» est un concept né de la créativité artistique des pionniers musiciens de ce groupe qui veut dire « le merveilleux », « c’est magique », « c’est tout puissant »…. Ces pionniers avaient pour noms : Pépé Fely Manuaku, Waku, Jossart Nyoka Longo, Gégé Mangaya, Papa Wemba, Teddy Sukami, Oncle Bapus… Ces jeunes artistes ont été réunis, sur les cendres de l’orchestre « Bel Guide National », par un collège de fondateurs dont feu Di Veta Mouanda, Dela Marcellin, Henri Mongombé et feu Andé Bita.

50 ans après, Zaïko Langa Langa est devenu une légende de la musique congolaise et africaine. Ce patronyme a traversé des générations tout en gardant le même  succès. De talentueux artistes, comme Evoloko atsuamo, Gina Efonge, Ya Lengos Lengi Lenga, Bimi Ombalé, Bozi Boziana, Dindo Yongo, ont laissé leurs empreintes dans le cheminement de cette locomotive dont les chefs d’oeuvres sont innombrables : « La tout neige », « Eluzama », « Vie ya mosolo », «C’est « Eluzama », « Vie ya mosolo », «C’est la vérité », «Mokili é changer», «Chouchouna», « Obi », « Muvaro », «Bande annonce» ont rythmé les moments agréables de nombreuses générations partout à travers le monde. On danse actuellement, en voiture ou dans les night-clubs au son de Zaïko Langa Langa avec « Vimba » ou « Mama siska yé wuana » et depuis peu sur les chansons du nouvel album « Sève » comme « Système ya benda », « Lutonzol », « Siélumuka »,« Juventus » « Amour pluriel ».

Brazzaville a toujours, et de tout temps, accompagné les péripéties de cet ensemble mythique. L’histoire de Zaïko Langa-Langa est indissociable des élans de Poto-Poto, Moungali, Ouenzé, Bacongo… voire de Pointe-Noire, Dolisie, Oyo, Owando, Kinkala et des autres villes du Congo.

Aujourd’hui où l’orchestre, cher à Jossart Nyoka Longo, le gardien du temple, est en pleine célébration du cinquantenaire de son existence, après une grande tournée de plus de sept mois aux Etats-Unis et au Canada, il a lancé le 07 septembre 2019 un nouvel album « Sève ». Avant leur départ pour une tournée européenne, les talentueux artistes de Zaïko Langa Langa vont poser leurs valises à Brazzaville pour un concert unique, inédit et époustouflant, le samedi 22 février 2020 de 19h à 21h, à l’Institut français de Brazzaville. 

Prix d’entrée: 10 000 FCFA /Personne ; Place VIP disponible!

RENSEIGNEMENTS :  JEAN-ROMUALD MAMBOU  (06 660 32 57)

samedi, 22 février 2020
18:00 (3h)

Salle Savorgnan de Brazza