Avec le groupe NDIMA (Peuple Aka de la République du Congo), Angélique Manongo, Emile Koule, Nadège Ndzala (voix), Gaston Motambo, Michel Kossi (tambours, arc musical, chant) et sous la direction artistique de Sorel ETA et venus de France Leïla MARTIAL (voix, composition), Rémi LECLERC (voix, body-percussions, clavier, composition) et Eric PEREZ (voix, percussions, compositions).
ÄKÄ est une création co-produite par Colore, Les Scènes du Jura (Scène nationale), Africolor, Musiques au Comptoir (Fontenay-sous-Bois), Centre de Création Musicale Césaré à Reims, Jazzdor, Le Musée des Confluences à Lyon, Cie les Humanophones, Plateau Libre, Détours de Babel ; avec le soutien de la Région Ile-de-France, et du Ministère de la Culture.
C’est une rencontre inédite entre l’univers musical des Aka, largement reconnu grâce à leurs chants traditionnels autochtones et celui d’artistes à l’imaginaire florissant et rompus à l’improvisation, réunis autour de l’incroyable vocaliste Leïla Martial et du body-percussionniste Rémi Leclerc.
Les chanteurs et percussionnistes du groupe NDIMA, porteur d’une culture ancestrale, et les trois improvisateurs originaires du Sud-Ouest de la France sont réunis autour du plaisir de jouer de leurs voix et de leur corps. La spontanéité chantée, jouée et dansée est le terreau de cette rencontre interculturelle placée sous le signe du respect et du dialogue des cultures.
Ici, la voix est au centre de l’exploration et devient l’instrument de tous les possibles. On assiste à un joyeux mélange de sons, de vibrations, d’expressions vocales. Il y a dans la rencontre de ces deux mondes comme l’avènement d’une communauté de sons, un « peuple de sons ».

Entrée libre dans le respect des gestes barrières

samedi, 12 février 2022
18:00 (2h 15′)

Salle Savorgnan de Brazza