Brazzaville, 1997. Une guerre civile éclate entre les partisans du président élu Pascal Lissouba et ceux de l’ancien dirigeant Denis Sassou N’Guesso. L’intensité des combats entraine l’évacuation de tous les ressortissants étrangers et l’exil de milliers de Congolais. C’est dans ce contexte que Bernard Sauvet, médecin des armées, accompagné d’une poignée de militaires français venus sécuriser l’ambassade de France, aura été confiné à la « Case de Gaulle » dans une capitale à feu et à sang. Après avoir guéri les maux de ce douloureux passé, l’auteur en fait son premier roman: « J’ai vécu quatre mois à la Case de Gaulle… ».

L’ouvrage historique de Bernard Sauvet, nous replonge donc plus de deux décennies en arrière et nous invite à nous confiner à la Case de Gaulle. Il raconte en parallèle une étonnante histoire d’amour entre un jeune médecin et une journaliste. Récit entre fureur et passion. Une romane fiction où amour et guerre civile s’entremêlent.


De retour à la vie civile depuis 2001, Bernard Sauvet exerce aujourd’hui son métier dans un cabinet médical du sud de la France.

Entrée Libre

mercredi, 22 septembre 2021
15:00 (2h)

Hall de l’IFC